Accueil

Expertise collégiale sur la préservation du lac Tchad

L’objectif de cette expertise est de fournir aux décideurs un bilan complet des connaissances scientifiques et techniques susceptibles d’aider à identifier et à hiérarchiser les priorités d’action et d’aménagement du lac Tchad.

Description

Situé à la frontière de 4 pays (Tchad, Cameroun, Nigéria et Niger), le lac Tchad est constitué d’eaux douces peu profondes. Il joue un rôle économique et social très important pour une population en forte croissance et du fait de la sécheresse au Sahel. Alimenté à 90 % par les apports des rivières (85 % en provenance du Chari) et pour seulement 10 % par les précipitations à la surface (95 % des eaux du lac s’évaporent), le lac Tchad subit de plein fouet les changements climatiques en cours au Sahel. En effet, les observations au sol et depuis l’espace montrent que sa superficie s’est considérablement réduite durant les 50 dernières années, passant de 25 000 km² dans les années 1960 à 14 000 km² aujourd’hui.

Le développement durable des régions riveraines du bassin du lac interpelle les décideurs politiques locaux. C’est dans ce contexte que la Commission du bassin du lac Tchad a commandé à l'Institut de recherche pour le développement (IRD), dans le cadre de sa fonction d’Agence inter-établissements de recherche pour le développement (AIRD), une expertise collégiale destinée à fournir aux décideurs un bilan complet des connaissances scientifiques et techniques susceptibles d’aider à identifier et à hiérarchiser les priorités d’action et d’aménagement. 
(Communiqué de presse - IRD

Localisation

Tchad, Cameroun, Nigéria.

Partenaires

Cette expertise est réalisée par un collège d’experts pluridisciplinaire et international. 

Financement

Fonds français pour l’environnement mondial.

Cookies de suivi acceptés