Accueil

Congo

Les structures nationales de recherche au Congo sont actuellement peu nombreuses et traversent des difficultés de développement. Toutefois, un effort significatif de recherche sur la forêt, et notamment l’eucalyptus, est fourni. Par ailleurs, la création prochaine d’instituts de recherche devrait redistribuer les cartes de la recherche agronomique dans le pays.

Contexte

Bien que bénéficiaire de l’initiative pays pauvre très endetté (PPTE), le Congo n’est ni pauvre ni même endetté. Il manifeste toutefois des besoins importants en matière de recherche et développement. Les trois grands enjeux de développement de ce pays sont : la sécurité alimentaire, la préservation des écosystèmes naturels et la valorisation de ressources naturelles non renouvelables

Principaux partenaires

Organismes de recherche

  • Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf)
  • Pôle régional de recherche appliquée au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale (Prasac)
  • Conférence des recteurs d'université et des responsables de centres de recherche pour Afrique centrale (Cruror-ac)
  • Centre africain de recherche sur bananiers et plantains (Carbap)
  • Institut de recherche pour le développement (IRD)

Universités

  • Université Marien Ngouabi (UMNGB)

Dispositif de recherche et d’enseignement en partenariat

Au Congo, les activités de recherche sur la forêt, et plus particulièrement sur l'eucalyptus, sont menées via le dispositif de recherche et d'enseignement en partenariat suivant : le Centre de recherches sur la durabilité et la productivité des plantations industrielles (CRDPI), auquel le Cirad participe et qui associe des structures congolaises. 

Cookies de suivi acceptés