Accueil

Le Cirad en Afrique centrale

Présent dans la région depuis les années 1950, le Cirad participe activement à l’effort d’une recherche agronomique principalement orientée vers la réduction de la pauvreté et le soutien de projets à impact fort sur l’amélioration des conditions d’accès aux biens essentiels. Des zones de savane au Nord jusqu’à l’immense bassin des forêts du Congo au Sud, ses activités portent sur la gestion durable des ressources naturelles et sur l’amélioration des agro-écosystèmes cultivés. La zone Afrique Centrale couvre 9 pays dans lesquels le Cirad a placé une trentaine d’agents et effectue environ 150 missions chaque année, réalisées par des agents de Montpellier ou d’autres localisations outre-mer.

Contexte et enjeux

Des savanes cotonnières du Nord à l’immense bassin des forêts du Congo, l’Afrique centrale offre un panel de situations agro-écologiques très divers. La hausse des prix agricoles de 2008 a pointé la fragilité de la sécurité alimentaire dans nombre de ces pays d’Afrique centrale, et la difficulté des états membres de rassurer leurs populations. Les politiques agricoles visant à réduire la pauvreté et à créer des emplois, dans une région encore fortement dépendante des importations de produits agricoles, ont pour but d’augmenter les revenus des agriculteurs tout en accroissant la part des produits locaux dans l’approvisionnement des villes.

Le développement des cultures maraîchères et vivrières a en conséquence un rôle majeur à jouer dans ces politiques. Une grande partie de l’agriculture africaine repose également sur des systèmes agroforestiers complexes qui contribuent à l’alimentation et au revenu des familles rurales. En effet, le deuxième bassin forestier mondial couvre une grande superficie dans cette région d’Afrique centrale et revêt donc une importance considérable aux plans économique, social et environnemental.

Quatre priorités d'action pour le Cirad

Les priorités d’action pour le Cirad doivent accompagner les efforts des Etats et converger avec les éléments de la politique agricole qu’ils conduisent. Quatre priorités ressortent des éléments de contexte énoncés :

  • Lutte contre l’insécurité alimentaire
  • Gestion durable des écosystèmes forestiers
  • Suivi de l’émergence des plantations agro-industrielles
  • Epidémiologie des maladies animales

Principaux domaines d'intervention

Les principaux domaines d'intervention du Cirad en Afrique centrale sont essentiellement focalisés sur la gestion durable des ressources naturelles et sur l’amélioration des agro-écosystèmes cultivés. Elles portent par exemple sur :

  • Sécurité alimentaire
  • Amélioration des systèmes agroforestiers à base de cultures pérennes
  • Gestion raisonnée des socio-écosystèmes forestiers plantés et naturels du bassin du Congo
  • Systèmes cotonniers et durabilité des agro-écosystèmes en zone de savane
  • Amélioration des systèmes bananiers et plantains
  • Intensification écologique des systèmes aquacoles terrestres

Localisation des équipes

Les équipes du Cirad conduisent de nombreux projets en collaboration avec les institutions nationales ou internationales de recherche. La direction régionale du Cirad en Afrique centrale est basée à Yaoundé au Cameroun. Les agents du Cirad expatriés dans la région sont actuellement basés dans 3 pays : Cameroun, Congo et République Démocratique du Congo.

Partenaires

Dans la région, le Cirad travaille avec de nombreuses institutions nationales ou internationales de recherche agricole.

Parmi les organismes internationaux

  • World Agroforestry Centre  (ICRAF )
  • Center for International Forestry Research (CIFOR )
  • International Institute of Tropical Agriculture (IITA )
  • World Wildlife Fund (WWF )
  • Union européenne (UE )
  • Agence française de développement (AFD )
  • Banque Mondiale (BM )
  • Food and Agriculture Organization (FAO )
  • Institut de recherche pour le développement (IRD )

Parmi les organismes régionaux

  • Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac )
  • Conseil Ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (Coraf )
  • Pôle régional de recherche appliquée au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale (Prasac )
  • Conférence des recteurs d'université et des responsables de centres de recherche pour Afrique centrale (Cruror-ac)
  • Centre africain de recherche sur bananiers et plantains (Carbap )
  • Commission des forêts d'Afrique centrale (Comifac )
  • Fondation Paul Ango Ela (FPAE )
  • Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI )

Parmi les centres nationaux

  • Au Cameroun : Institut de recherche agricole pour le développement (Irad)
  • Au Congo : Partenariat pour les forêts du bassin du Congo (PFBC )
  • Au Gabon : Centre national de la recherche scientifique et technologique (Cenarest )  dont l’Institut de recherches agronomique et forestière (Iraf), et l’Institut de recherches en écologie tropicale (Iret), Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF ), Agence nationale des parcs nationaux (ANPN ), Smithsonian Institute (SI ).

Parmi les universités

  • Au Cameroun : Université de Dschang (UDS ), Université de Yaoundé 1 (UY1 ), Université de Maroua
  • Au Congo : Université Marien Ngouabi (MNGB )
  • Au Gabon : Université Omar Bongo (UOB ), Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), Ecole nationale des eaux et forêts (ENEF)

Cookies de suivi acceptés