Accueil

Atelier de restitution des résultats du Programme d’appui à la Recherche (C2D-PAR/MINRESI), Yaoundé, 31/05/2018

Le Cirad qui depuis 2012 a beaucoup contribué à la réalisation du C2D-PAR et de ses quelques 30 projets et études, notamment à travers expertises scientifiques et formations, était partie prenante de l’organisation de l’atelier final de restitution des acquis de ce Programme structurant pour la Recherche-Développement et des présentations et animations faites sous l’égide du MINRESI (Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation) et du bailleur, l’AFD.

 

L’atelier, centré sur la valorisation des acquis de la recherche  agricole pour le développement, et le renforcement des liens partenariaux public-privé (PPP) rassemblait, à l’Hôtel de Ville, une centaine de participants et de nombreux exposants de porteurs de projets IRAD (projets filières) et FRBC (projets sur fonds de recherche base compétitive, portés par des opérateurs du secteur productif).

Les équipes du Cirad ont accompagné la plupart de ces projets, de la sélection, mise en place et suivi des projets de deux à trois ans, jusqu’au développement des innovations et valorisation de leurs multiples acquis –de l’amélioration des productions à la transformation qualitative des produits agro-alimentaires, en passant par la mise à disposition d’outils scientifiques, techniques, et de gestion, mais aussi l’accompagnement entreprenariat et professionnalisant (formations, coaching, impact…)

L’appui du Cirad à la dizaine de projets C2D-PAR de l’IRAD a contribué à renforcer la coopération avec ce partenaire-acteur premier de la recherche agricole camerounaise. Des mastères et thèses de doctorats ont dans ce cadre été réalisés, outre des ateliers et séminaires spécifiques (par exemple sur la Valorisation des variétés améliorées de l’IRAD).

A la demande du MINRESI, le Cirad a par ailleurs conduit une importante étude sur l’Economie de la Recherche (2014) visant, sur la base d’un état de la recherche au Cameroun, à proposer des pistes pour mettre en place un véritable Système national de recherche et d’innovation, et notamment à décloisonner la recherche elle-même, la recherche et le développement –dont le secteur privé. De premières propositions se mettent en place (recrutement d’un millier de chercheurs sur 5 ans, nouveau statut pour les chercheurs, création d’une Agence de moyens pour la Recherche et l’Innovation…)

Ces différents aspects ont été débattus à travers une table-ronde introductive (séance plénière): « Partenariat Public-Privé pour le renforcement de la sécurité alimentaire au Cameroun » suivie de deux ateliers (groupes de travail)  sur les thèmes suivantes: 1/Renforcer la recherche publique à travers une collaboration étroite avec le secteur privé ; 2/Pérenniser et financer une recherche finalisée au service des bénéficiaires.

Le partage d’expérience des projets du C2D-PAR, le succès reconnu de certaines innovations mais aussi les faiblesses et parfois échecs de quelques autres ont été mis en avant à l’occasion de cet atelier de restitution et pourrait se poursuivre dans le développement attendu de certains projets (et produits sur le marché), avec restitution élargie à tous les acteurs de terrain (OP, PME/PMI, ONG..), ce qui permettrait aussi d’envisager un appui complémentaire aux meilleurs projets.

C’est par ses mots que l’atelier fut clôturé, officiellement par la Secrétaire générale du MINRESI, et un message encourageant du Directeur de l’Agence française de Développement (AFD).

Publiée : 06/06/2018

Cookies de suivi acceptés