Accueil

Structure et dynamique des forêts d’Afrique centrale - DynAfFor

Vers des règles d’exploitation du bois intégrant le fonctionnement écologique des populations d’arbres et la variabilité des conditions environnementales.

Date de début du projet :

01/12/2012

Date de fin du projet :

01/12/2017

Objectifs

L'objectif général du projet est la création d'un observatoire qui permettra de suivre l’évolution des peuplements et des populations, en séparant les effets "station" (c'est-à-dire les facteurs environnementaux tels que climat et sols) des effets "exploitation".

Plus spécifiquement, les différents objectifs du projet sont : 

  • Quantifier l’effet des principales conditions environnementales rencontrées en Afrique centrale sur la dynamique, la structure et la composition des peuplements forestiers.
  • Etudier leur interaction avec les effets de l’exploitation forestière.
  • Affiner les règles d’exploitation, pour mieux contrôler la composition future des peuplements et maintenir à la fois leur diversité floristique, leur productivité en bois d’œuvre et leur résilience face aux changements globaux.

Localisation

Cameroun, République du Congo, Gabon.

Description

Trois actions pour répondre aux objectifs spécifiques : 

Mettre en place un réseau de dispositifs d’étude "complets" dans des conditions environnementales ciblées, représentatives des principales conditions rencontrées dans l’aire de répartition des forêts mixtes semi-décidues. Les données collectées dans le réseau de dispositifs permettront alors :

  • D'identifier les principaux déterminants de la structure et de la dynamique des populations et des peuplements d’arbres dans la région
  • D’inclure cette information dans des modèles de dynamique forestière en vue d’améliorer les prédictions de ces modèles
  • De discuter de l’adéquation des règles d’exploitation en vigueur avec les capacités écologiques de la forêt
  • De proposer des améliorations de ces règles en tenant compte du contexte socio-économique

Mettre en place, chez une vingtaine de concessionnaires intéressés par la démarche, des dispositifs plus légers dans les conditions environnementales les plus représentatives de leur concession, et si possible dans des zones où l’historique d’exploitation est connue. Ces sentiers permettront de comparer la dynamique des espèces au sein des concessions candidates par rapport à celle enregistrée sur les dispositifs complets.

Compléter les connaissances sur l’écologie de la régénération des principales espèces héliophiles exploitées en Afrique centrale. De nombreuses espèces actuellement exploitées sont de tempérament héliophile et sont confrontées à d’importants problèmes de régénération.

Partenaires

  • Maître d'ouvrage : Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT)
  • Maîtres d'oeuvre : Cirad, Gembloux AgroBioTech

Financement

Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM).

Cookies de suivi acceptés